Un dragon ! Dans mon jardin ? Des données pour la recherche scientifique !

Et si on vous disait que chacun d'entre nous peut observer des dragons en Mayenne ?

Pas de panique ! Nous faisons allusion à ces animaux fascinants à l'allure de petits dragons : les amphibiens et les reptiles ! Mais qui sont-ils ? Parmi les amphibiens, nous pouvons citer les tritons, les salamandres, les crapauds, ou encore les grenouilles. Parmi les reptiles, les plus connus seront les lézards ou les serpents.

Ces petits dragons peuplent nos forêts profondes, mais aussi les réserves naturelles, nos jardins et nos sentiers de randonnées, vous êtes donc amenés à les croiser, et pour les plus intéressés, vous pouvez également participer à l'amélioration des connaissances les concernant !

Un dragon ! Dans mon jardin ?

Depuis 2014, le CPIE Mayenne anime localement une science participative destinée à mieux connaître les amphibiens et reptiles dans les Pays de la Loire.

Cette opération est portée et animée par le réseau des CPIE avec la Société Herpétologique de France. L’objectif est de permettre à chaque mayennais volontaire de participer à l’amélioration des connaissances nécessaires à la conservation de ces animaux particulièrement menacés.

En fonction de votre temps et de vos connaissance, deux options s'offrent à vous :

> Être simple observateur ponctuel : dans ce cas, prenez des photos et déposez-les en ligne sur Kollect. Des naturalistes vous aideront dans l'identification si nécessaire grâce à un onglet "détermination" pour ceux qui ne parviennent pas à identifier l'animal.
> Être "vigie" : suivez un protocole scientifique simple et envoyez vos données sous format papier ou saisie numérique via Kollect par exemple

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à prendre contact avec nous au 02 43 03 79 62 ou via contact@cpie-mayenne.org

Les chiffres en Pays de la Loire

> Plus de 1000 sites ont été inventoriés
> 3050 observations réalisées
> Près de 300 bénévoles actifs
> 17 espèces inventoriées (les grenouilles vertes, la grenouille agile et le triton palmé sont les espèces les plus fréquemment observées).

Depuis le début d’année 2018, les données récoltées par les bénévoles sont en cours d’analyses par une doctorante de l’École Supérieur d’Agriculture (ESA) d’Angers. En 2019, de nombreuses données ont permis d'alimenter sa thèse.

Projets

Créer / restaurer des mares

La Mayenne est un territoire de bocage où les mares sont très présentes dans le paysage. Les amphibiens qui y […]

En savoir plus

Espace Naturel Sensible des Bourgeons de l'Oudon

Depuis 2013, le CPIE accompagne le Syndicat de Bassin de l'Oudon dans la gestion de l'Espace Naturel Sensible des Bourgeons […]

En savoir plus

Thématiques

S'inscrire à notre lettre d'information