Suivis écologiques et gestion des frayères du Lac de Haute Mayenne

Le Lac de Haute Mayenne a été créé en 1978 afin de soutenir le débit d’étiage de la rivière Mayenne et pour garantir l’approvisionnement en eau potable du Nord Mayenne. Depuis 2010, le CPIE accompagne le département dans la gestion du lac pour une meilleure prise en compte de la biodiversité à travers l’élaboration d’un plan de gestion sur la période 2018-2022.

Ce plan de gestion vise à préserver la quantité et améliorer la qualité de l’eau, à améliorer la biodiversité globale du site dont l’ichtyofaune, à développer le tourisme et les activités de loisirs dans le respect des autres enjeux du site.

Dans le cadre de ce document, le CPIE est chargé d’effectuer les suivis écologiques (faune et flore) et de gérer les végétations de frayères (lieu de reproduction des poissons).

En 2020, les suivis du CPIE sont portés sur :

  • Le Campagnol amphibie

Ce sont des petits rongeurs aquatiques vivant dans les rivières, étangs et marais. Avec le Castor d’Eurasie, ils sont les seuls rongeurs aquatiques présents de manière naturelle en France et en Europe. Cette espèce est peu commune et bénéficient donc d’un statut de protection depuis 2012.

  • Les Odonates (libellules et demoiselles)
  • Les Amphibiens
  • La végétation aquatique

En plus des suivis faune et flore, le CPIE participe à la gestion du lac de deux manières :

  • Lutte contre le Lagarosiphon major

Cette plante, originaire d’Afrique du Sud et apprécié en aquariophilie, a été introduite en France dans les années 40. Il s’agit d’une espèce exotique envahissante capable de coloniser de très larges surfaces d’eau. Le CPIE lutte contre elle chaque année en arrachant les pieds.

  • Entretien des zones de frayères

Chaque année, une fauche des roselières à Baldingère faux-roseau a lieu. Cette action a pour but de maintenir cet habitat en évitant qu’il n’évolue naturellement vers des stades boisés et de favoriser la reproduction des poissons.

S'inscrire à notre lettre d'information